Les semi-conducteurs de semi-remorques en cessation de frais déversaient

leurs semi-produits à la décharge de leurs bas-cotés de la bête France. Jeunes de

nuque ils descendaient de leur ciel de cabine, affligés de n'avoir qu'un seul père cé-

leste. D'être, de moitié, des semi-athées. Leurs véhicules surplombaient les semi-

produits, artisans d'une semi-rencontre avec le duc de Norfolk dont les demi-sangs

étaient à l'arrêté du 16 juillet 1976. Le noble était le parrain putatif, à peine baptisé,

de trois des enfants du chauffeur livrant le bon grain—Théophane, Sidoine et Au-

gustin, le plus jeune par temps humide et africain. Christian rendait ensuite visite

aux Anciens d'Ancenis vêtus de leur robe prétexte au baudrier en tôle froissée. Pas

radin de son paradis, il offrait à chacun un semi de semis de printemps, à la lumière

adverse où le soleil s'ennuage.