Heidegger et Celan

 

Heidegger et Celan, Celan et Heidegger,

Un handicap à cheval piège le chaland,

Celan et Heidegger, Heidegger et Celan,

La mort vous rend complice en temps myrteux de guerre.

 

Père et mère en temps ombreux recyclent les jours,

Pieusement envolé le toit des Celan,

Morts d'avoir trop travaillé, ailleurs, c'est selon,

On tuait en écoutant les coups forts sourds.

 

Nuit de cristal, et c'est la peur qui vous installe,

La peur est un ramier parmi les deux pigeons,

Quand on nage ânier sel fond, et nous nous neigeons.

 

Hier, je me suis fondu dans le feu fusionnel,

Et les bords de la mer d'airain cernaient mes reins,

Je chérissais la peur—adrénaline agnelle.